Monday, June 22, 2015

Mode éthique, Mode équitable quelle différence ?



Mode éthique, Mode équitable quelle différence ?

La mode éthique, comme dans d’autres secteurs se définit par rapport à l’équitabilité et au développement durable. Les termesmode éthique et mode équitable véhiculent des notions différentes qu’il est important de souligner.


Sur les principes du commerce équitable, la mode équitable a pour ambition d’instaurer des relations commerciales justes, fondées sur la transparence et le respect. Son objectif principal est de faire travailler, sur la base d’une rémunération décente, des artisans et des coopératives dans les pays en développement pour les aider à se développer sur le long terme.
La mode éthique, quant à elle, insiste sur le respect des droits de l’Homme sur son lieu de travail. Elle s’appuie sur la notion de qualité sociale : interdiction du travail forcé et du travail des enfants, absence de discrimination raciale ou sexuelle, liberté syndicale ; conditions d’hygiène et sécurité respectées.
Les deux notions de mode équitable et de mode éthique, d’essence différentes sont néanmoins complémentaires : elles entrent dans le cadre de la démarche de développement durable qui prend en compte les trois aspects d’équité sociale, d’efficacité économique et de qualité de l’environnement.
La mode éthique couvre un spectre relativement large:
  • Vêtements utilisant des matières premières cultivées selon la réglementation de l’agriculture biologique: parmi ces matières premières ont trouve: le coton biologique majoritairement mais aussi, le chanvre, la soie, la fibre de pin.
  • Vêtements utilisant du coton équitable: c’est à dire du coton pour lequel la filière de production respecte les critères ducommerce équitable.
  • Vêtements utilisant des matières premières recyclées: cette approche est apparentée à la mode éthique car elle agît pour le développement durable et le respect de l’environnement.
  • Vêtements réalisés dans des filières de fabrication respectant les critères du commerce équitable. Ces filières sont pour la plupart auditées par les marques de mode éthique elles-mêmes.
  • Vêtements réduisant l’impact écologique notamment au niveau des teintures : utilisation très largement du label Öko-Tex Standard 100 (www.oko-tex.net)
Les entreprises qui s’engagent dans la mode éthique ont toutes vocation à promouvoir un modèle commercial et industrielsocialement responsable. Dans ce contexte, leurs outils de confection sont souvent le support à une action sociale dans des pays en développement tels que le Brésil, le Pérou, l’Inde, etc...

Les engagements des créateurs de mode éthique

La démarche des créateurs de mode éthique se décline autour des engagements suivants :
ENGAGEMENT POUR UNE CRÉATION PRODUITE DANS DES CONDITIONS RESPECTUEUSES DE L’HOMME :
  • Respect des conditions des travailleurs conformément aux conventions de l’Organisation Internationale du Travail.
  • Contribution au développement des communautés par des investissements durables.
  • Respect de la propriété intellectuelle.
ENGAGEMENT POUR UNE CRÉATION QUI MINIMISE L’IMPACT ENVIRONNEMENTAL DES FILIÈRES DE FABRICATION, DEPUIS LA CRÉATION EN PASSANT PAR LA RÉALISATION, LA LIVRAISON JUSQU’À LA FIN DE VIE DU PRODUIT :
  • Privilégier l’utilisation de matières premières et de substances engendrant un minimum d’impact sur l’environnement.
ENGAGEMENT POUR UNE CRÉATION QUI PÉRENNISE LES SAVOIR-FAIRE LOCAUX :

  • Collaboration avec les artisans locaux, la création éthique permet la lisibilité, la pérennité et la sauvegarde de savoir-faire spécifiques.


Post a Comment

Can Kenya break the global fashion industry's low-wage model?

Catherine Makie, 27, sews bow ties for European and US markets in Nairobi’s Kibera slum. Photograph: Anna Dubuis The textile industry i...